samedi 28 janvier 2012

Les chemins retrouvés de Mélis...


    A mi-chemin entre Cuzorn et Saint-Front, avant d'arriver à l'usine Tarkett ( ex Marty ), une petite route escalade  le coteau et nous conduit à la découverte de la combe de Mélis.
     Dépression encadrée par deux " pechs " en forme de promontoires, occupés chacun par les hameaux perchés de Mélis d'un côté , de Lajasse-Mélis de l'autre, la combe voit sur ses versants s'étager les lieux-dits : Botge , Bardoulet , Baillarguès , Gigoutoux , au Tournié, au Barradis..  autant de fermes , pour la plupart restaurées,  qui témoignent d'une ancienne vie rurale très active.
     Peu de fausses notes dans ce paysage jusqu'à présent préservé : même le  village de gîtes des Loges de Mélis, relativement récent,  a réussi à se dissimuler  dans un creux du coteau ...


Pigeonnier de Buffevent
                                                                
     Tout au sommet de la combe, un grand pigeonnier en ruine isolé au milieu des champs : il s'agit en fait du dernier vestige d'une ferme autrefois importante et aujourd'hui disparue : " Buffevent ", dont le nom, rayé des cartes et des cadastres actuels, n'existe plus que dans la mémoire de quelques anciens ..( et sur le cadastre de 1827, consultable  sur le site des Archives départementales en ligne. )
     Nous sommes ici au point culminant de la commune de Cuzorn ( 243 mètres.. ) et la vue sur la vallée de la Lémance est exceptionnelle.



     Non loin de là, à proximité de la ferme de Gigoutoux, subsiste une bergerie agrémentée de son minuscule pigeonnier à toiture de lauzes ; témoin sans doute d'une ancienne occupation pastorale de cette partie du coteau.
  
                                
                                                                                                                 Ancienne bergerie près de Gigoutoux


        Le manoir de Mélis, construit à la fin du 17ème siècle, domine le versant Nord de la combe  : four à pain, forge, cuisine pavée de galets en mosaïque, dépendances du 18 ème siècle avec pigeonnier en " pied de mulet " :   exemple typique d'ancienne  demeure du Fumélois,  autrefois au coeur d'une importante  exploitation agricole.


Le manoir de Mélis...       


..et ses dépendances.

 Les chemins de Mélis

         Aucun sentier de randonnée balisé n'existe dans ce secteur de la commune de Cuzorn : mais la vie rurale, active autrefois, a généré un intéressant réseau de chemins reliant hameaux et fermes. Certains sont devenus de petites voies communales goudronnées,  d'autres sont de simples chemins ruraux guettés par l'embroussaillement...
         La carte ci-dessous  essaie de faire le point actuel de l'état des chemins ruraux :
en vert continu, ceux qui sont encore praticables ( en pointillé, ceux qui ont quasiment disparu sur le terrain, mais sont heureusement encore présents sur le cadastre 2012 ..).
    

Cliquer pour agrandir la carte
     

       Pour accèder à Mélis à pied, depuis la D 710 : se garer le long de la route, au niveau de l'extrémité Nord du parking ( privé ) de l'usine Tarkett, et suivre le premier sentier sur la gauche . Ce très beau chemin (  mentionné " de Lascombes à Ratier " sur les cadastres ) a été débroussaillé  par des bénévoles de l'Association  Val-Lémance  au printemps 2011.  Remonter vers Tourrin ( ou continuer vers Lascombes ) pour accèder aux petites routes de Mélis.
        Un autre accès possible pourra peut-être se faire, dans l'avenir, à partir du petit parking près de la fontaine de la Mairière ( qui, elle, est privée ) : mais le tronçon de chemin rural rejoignant Barradis est embroussaillé, et un projet d'aliénation du chemin par la commune est encore d'actualité...



Vallon de Lasbozios : gariotte dans muret.

      Ces  chemins de Mélis  nous permettent de côtoyer un petit patrimoine rural encore abondant dans la combe : gariottes ( surtout vers Lasbozios ) , sources souvent accompagnées de fontaines,  croix de chemins... Notons toutefois que ces vestiges de l'ancienne vie rurale sont en général du domaine privé et que l'autorisation du propriétaire est souvent indispensable pour y accèder.
  
                                                                                                                                                                                                                                                                    
                                                                        Croix de chemin au lieu-dit " Tourrin ".
 
     En ce qui concerne le patrimoine naturel, le promontoire de Mélis présente une particularité unique dans le Fumélois : sur son versant Sud se développe une belle station de chêne verts ( Quercus ilex ), dont certains très âgés ; alors que la forêt qui couvre le versant Nord ( dominant le vallon de la Rivièrette ) comprend un certain nombre de hêtres communs (Fagus sylvatica) dispersés dans la chênaie-châtaigneraie. Cette espèce, qui n'est pas indigène dans le Fumélois, a sans doute été plantée ici autrefois ; mais elle s'est maintenue et naturalisée, sans doute à la faveur du plus faible ensoleillement de ce versant.
 


Vieux chêne vert, au versant sud de Mélis.









2 commentaires:

  1. Bonjour Daniel.
    Endroit que je connais...un peu.
    J'ai habite au lieu dit "pussec" quelques années. La marraine de mon aînée habite à "Botge"☺.
    Merci encore de me faire retrouver ma jeunesse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de même, Nathalie; malheureusement, depuis que cet article a été écrit,je crois que la municipalité de Cuzorn a fini par vendre le chemin rural qui montait de la source de la Mairière au coteau, et cet accès à Mélis est maintenant privatisé...

      Supprimer